Comment faire face au stress du déménagement ?

Les déménagements sont des vecteurs importants de stress et d’angoisse. Dans certains cas, la perte de repères qu’ils entraînent peut même être à l’origine de symptômes dépressifs plus graves. Réalisant des milliers de déménagement à travers l’Europe, Movinga propose à ses utilisateurs un service qui s’adapte tout simplement à leurs besoins. En effet, notre interface a pour but de faciliter ce qui, pour beaucoup de gens, reste une étape délicate de la vie. Il est ainsi capital de ne pas se laisser déborder et de planifier son déménagement avec minutie.

Vous voulez calculer votre devis de déménagement en 2,3 mouvements ? Alors cliquez ici et découvrez nos offres personnalisée !


Sommaire :

1 – D’où vient le stress du déménagement ?
2 – L’angoisse du déménagement : quand faut-il s’inquiéter ?
3 – Déménagement et stress de l’enfant
4 – Nos conseils contre le stress et la déprime du déménagement


D’où vient le stress du déménagement ?

L’homme vit d’habitudes et de repères, qu’ils soient visuels, sensoriels ou sociaux. Ils font partie intégrante de notre quotidien et façonnent notre psychologie. Rien de plus normal, donc, qu’un déménagement soit vécu comme une source importante de stress. Après tout, déménager, c’est comme sauter dans l’inconnu. Dans le cas d’une mutation ou d’un transfert professionnel, c’est un bond que nous n’avons pas forcément choisi. L’anxiété est une réponse naturelle de l’organisme face à une situation difficile. Il n’y a donc rien d’inquiétant à ce que vous en ressentiez les effets lors de votre déménagement. La frontière entre anxiété d’adaptation et angoisse pathologique demeure cependant perméable. Nous ne sommes pas tous égaux face à ces risques. Certains s’adaptent plus difficilement que d’autres et peuvent rapidement développer les symptômes d’une angoisse plus sévère. Le phénomène est fréquent : un sondage TNS Sofre datant de 2006 rapporte ainsi que 76% des Français éprouvent de l’anxiété lors d’un changement de résidence.

L’angoisse du déménagement : quand faut-il s’inquiéter ?

On considère qu’une angoisse devient pathologique lorsqu’elle détériore la qualité de vie d’une personne pendant plusieurs semaines. Il est d’autant plus important de reconnaître l’apparition de symptômes anxieux que leur corrélation avec le développement d’une dépression est maintenant clairement établie. Au travail, on appelle ça « burn-out ». Un tel phénomène existe aussi dans le cadre des déménagements. Les spécialistes considèrent d’ailleurs qu’ils figurent aux côtés du décès et de la rupture dans la liste des événements les plus traumatiques d’une vie. Quitter un logement, ce n’est pas seulement se séparer d’un lieu, c’est également dire au-revoir à ses amis, à son ancienne vie, à ses repères sociaux. Déménager peut en outre faire resurgir la douleur d’une séparation non résorbée, le divorce de nos parents ou une rupture amoureuse par exemple. Ces failles psychologiques trouvent un terrain propice pour les dépressions post-déménagement. Si l’angoisse et la tristesse deviennent invalidantes au quotidien, il peut alors être nécessaire de prendre contact avec un spécialiste.

Déménagement et stress de l’enfant

déménager avec des enfants

Les enfants peuvent également être perturbés par un changement de résidence. C’est particulièrement vrai entre 6 et 12 ans. La complexité de l’angoisse enfantine réside dans les formes insidieuses qu’elle prend. Si les adultes arrivent à mettre des mots sur leurs émotions, les enfants éprouvent plus de difficultés à exprimer ce qu’ils ressentent. Ce qui doit donc avant tout alerter, c’est un changement brutal de comportement : colères plus fréquentes, irritabilité, introversion inhabituelle. Des difficultés de concentration ou des symptômes de somatisation – mal de tête, fatigue, nausées – peuvent aussi révéler une angoisse sous-jacente. Gardez donc les yeux ouverts. Ce qui peut en fait déstabiliser votre enfant, c’est la cause même du déménagement. Partez-vous à cause d’un nouveau travail ? S’agit-il d’un divorce ? Attendez-vous un nouvel enfant ? Dans tous les cas, vous devrez prendre le temps de communiquer et de lui expliquer les raisons du déménagement. Il faut avant tout lui montrer les répercussions positives. N’hésitez donc pas à l’informer de tout ce qu’il trouvera de plaisant dans sa nouvelle ville : un jardin, une chambre plus grande, une équipe de sport, un manège, etc.

Nos conseils contre le stress et la déprime du déménagement

Si le tableau peut paraître inquiétant, sachez tout de même qu’il existe des solutions concrètes pour limiter l’apparition de symptômes anxieux. C’est un fait bien connu, le surmenage facilite le stress, notamment chez les personnes prédisposées. Il peut alors être bénéfique de se faire aider par une équipe professionnelle dans certaines tâches de son déménagement. C’est ce que propose justement Movinga : un service modulable qui s’adapte aux besoins de chacun de ses clients. Il n’y a ici aucun secret : si vous souhaitez vivre sereinement votre déménagement, ne laissez aucune place à l’improvisation.

  • Commencer ses cartons plusieurs semaines à l’avance évite d’agir dans l’urgence. Se confronter à des objets personnels, c’est aussi se plonger dans son passé. Faut-il tout garder ? Se débarrasser de certains bibelots ? Tout jeter ? Ces questions sont inévitables. Le tri de vos affaires pourra faire surgir des souvenirs oubliés. S’accorder le temps nécessaire pour gérer ces émotions, c’est se donner une chance de mieux les appréhender. Soyez positif : se séparer de certains objets peut en fait avoir une fonction thérapeutique bénéfique.
  • Certains éprouvent de l’appréhension à l’idée d’être confrontés aux démarches inhérentes au déménagement. Employeur, administrations, famille et amis : la liste des personnes à contacter est longue. La meilleure solution pour prévenir l’apparition du stress est donc de se renseigner plusieurs semaines à l’avance sur les démarches obligatoires.
  • Changer de logement, c’est dire adieu à ses repères et plonger de plain-pied dans un environnement nouveau. Pour s’acclimater plus facilement à un nouveau quartier, rien de plus efficace que d’y prendre ses marques au préalable. N’hésitez donc pas à y effectuer de longues balades plusieurs semaines avant votre déménagement. Vous repérerez ainsi plus facilement les commerces, les parcs et les cafés qui vous serviront d’ancrage dans votre nouvelle vie !
  •  

En attendant, obtenez sans attendre votre devis gratuit !

CHECK-LIST : Notre guide pour déménager sans faire de bourde !