Les réparations qui sont à la charge du locataire !

Quand un propriétaire loue son bien, il doit respecter les critères stricts de décence. Il en va de même pour un locataire, il doit aussi suivre des règles et parfois même prendre en charge des réparations. Le point sur les réparations qui doivent être entreprises par le locataire !

Vous souhaitez déménager ? Demandez votre devis gratuitement et simplement en cliquant ici !


Sommaire :

1 –Les réparations obligatoires
2 –Entretien des parties intérieures
3 –Entretien des parties extérieures
4 –Logement meublé


Lisez aussi : comment estimer le prix de mon déménagement (exemples et fourchettes de tarifs) !

Qu’est ce qu’une réparation obligatoire ?

Tout locataire est tenu de l’entretien du bien loué. Il n’est pas réellement question dans les textes de lois d’entretien, mais il incombe au locataire le respect du logement loué et ainsi il doit assurer la propreté du logement dans lequel il vit.

En effet, on retrouve dans le Code Civil à l’article 1754, une mention de menu entretien qui détaille tous les travaux pour assurer la salubrité, propreté et surtout maintenir dans un état identique le bien loué !

Plus d’informations sont publiées dans le décret concernant ce qu’est un logement considéré comme décent.

Ne ratez pas : le pour et le contre du déménagement avec Uber !

Entretien des parties intérieures

Les parties intérieures sont en fait les biens qui sont présents dans l’appartement que le locataire loue auprès du propriétaire. Elles sont mentionnées dans les lois et font référence aux détails suivants :

  • Les murs et plafonds : le locataire est doit prendre soin des tapisseries et même assurer les raccords entre les différentes parties.
  • Fenêtres et vitrages : le vitrage doit être intact et le mécanisme doit être changé par le locataire s’il est défectueux.
  • Plomberie : le locataire doit prendre soin des canalisations et des robinets qui sont présents dans l’appartement loué.
  • La chaudière : voir article spécifique à cet effet.
  • Les articles additionnels : tout ce qui est du domaine des interrupteurs, ampoules, fusibles ou encore baguettes sont à la charge du locataire. Le graissage des gonds et des charnières dépend de la responsabilité du locataire
  • Les sols : le locataire doit remplacer les revêtements s’ils sont abîmés pendant la durée de la location.
Lisez aussi : nos bonnes astuces pour déménager une machine à laver en un clin d’œil !

Entretien des parties extérieures

La partie extérieure concerne tous les espaces qui ne sont pas présent dans le bien loué. Ainsi le locataire doit prendre soin du jardin par exemple.
Si les systèmes d’entretien du jardin sont abîmés durant la période de location, le locataire doit aussi prendre le changement de ces derniers à sa charge. Il va de soi que le locataire doit aussi prendre rigoureusement soin d’une terrasse. Enfin il s’engage à ne pas nuire au bon fonctionnement des grilles et portails.

Voir aussi : comment résoudre un conflit entre propriétaire et locataire !

Pour le cas du meublé

La loi ALUR du 24 mars 2014 change la donne et elle incombe au locataire de prendre les mêmes dispositions que pour un logement vide. Ainsi tout ce qui est présent dans le bien loué, y compris les meubles doivent être entretenus avec précaution.

Les biens loués d’une location meublée sont régis dans le bail signé.
Enfin tout ce qui concerne les équipements électroniques, le locataire doit informer le propriétaire s’ils ne fonctionnent plus afin de procéder aux changement de ces derniers.

Êtes-vous concerné par le petit déménagement ? Cet article vous intéressera !