Fermeture de la porte principale | Une obligation légale ?

Durant les dernières années, le nombre de cambriolages a augmenté de manière considérable. Ces événements ne légitiment pas uniquement le besoin de sécurité, ils sont aussi les arguments utilisés pour exiger la fermeture à clé de la porte d’entrée principale. Si cette règle est principalement bienvenue par la plupart des locataires d’un immeuble, elle est aussi au coeur des débats parce que cette règle peut venir entraver la bonne sorties des locataires d’un immeuble.


Sommaire :

1 –Les lois ?
2 –Les problèmes d’une telle loi ?
2 –Entre incendie et cambriolage


Que disent les lois ?

Les règles et lois restent très obscures à ce sujet. Il n’est pas clair à ce jour, si le propriétaire est en droit de demander la fermeture à clé de la porte principale d’un immeuble. Il n’est pas question uniquement ici de l’efficacité d’une telle règle mais surtout de l’aspect éthique d’une telle loi.
Actuellement, il s’agirait plutôt de décisions qui sont prises au cas par cas. Pour ce faire les décisions sont prises selon ce modèle :

Il est important de comparer le point de vue de chacun des locataire d’un immeuble afin d’être en mesure de parler d’un point de vue général. Cependant ce qui doit être exclu est le sentiment propre à chacun des locataire. Le sentiment de ne pas être confortable face à cette règle ne doit pas prendre place dans le débat.

Deuxièmement ce qui est pris en compte comme argument pour le débat reste très pragmatique. D’un côté ceux qui veulent sortir de l’immeuble le plus vite possible en cas d’incendies et ceux qui ont un besoin de sécurité face aux cambriolages et vols.

Il pourrait être judicieux de lire notre article pour augmenter le sentiment de sécurité chez soi.

Les problèmes d’une telle loi ?

Le problème d’une telle règle reste le fait qu’il vient entraver la sécurité et le besoin d’un chez soi d’un locataire. En soi il est important de laisser un choix important auprès d’un locataire, car il ne faut pas oublier le côté jouissif d’un lieu et le pouvoir de prendre un partie.

Cependant, les règles sont à nouveau très obscures et elles n’offrent que très peu de précisions quant à ce sujet. Ce qui est dit dans la loi, c’est le fait qu’un locataire ne peut pas venir aller à l’encontre des différents points de son contrat.
En revanche ce qui reste très clair, c’est que la volonté de ne pas suivre cette règle, ne peut pas être une raison valable pour mettre un terme à un bail de logement.

On parlera dans ce cas plutôt de pénalité ou d’avertissement du propriétaire envers le locataire.

Entre incendie et cambriolage

Prenons le cas d’un incendie. Le feu se propage à une vitesse incroyable et on parle d’une survie qui est rattachée à parfois quelques secondes. L’utilisation de clefs pour ouvrir la porte d’entrée principale peut prendre parfois de 20 à 45 secondes.

Ces 45 secondes peuvent être considérées comme mortelles. Une sortie de secours doit être possible dans n’importe quel cas.

Ainsi si l’on confronte le risque d’un feu, au risque d’un vol – Le cambriolage ne présente aucun risque pour la vie et ne présente généralement pas de risque sérieux pour la santé.

Si vous éprouvez régulièrement des difficultés pour payer votre loyer, cela peut être le signe que votre logement n’est pas ou plus adapté à vos moyens ! Mieux vaut dans ce cas déménager et retrouver un peu d’air dans votre budget. Movinga est votre référence du déménagement low cost et à prix fixe garanti : vous profiterez d’un devis en ligne personnalisé et entièrement modulable !