Droit du locataire : le droit d’avoir des visiteurs temporaires chez-soi !

L’appartement est pour nous un espace privé, un lieu de vie, un lieu de détente. C’est un lieu où nous nous sentons en sécurité, mais c’est aussi un lieu que nous aimons partager avec des proches ou avec des amis. Même si de nombreux propriétaires érigent des lois contre le droit de visite, ils ne sont en fait pas en droit de restreindre les droits de visite d’un locataire. Les informations officielles dans l’article du jour.

Vous souhaitez déménager ? Demandez votre devis gratuitement et simplement en cliquant ici !


Sommaire :

1 –Définition
2 –Le droit de visite
3 –Durée


Lisez aussi : comment estimer le prix de mon déménagement (exemples et fourchettes de tarifs) !

Droit de visite ? Qu’est ce que c’est ?

Par droit de visite, on sous entends le droit d’avoir des visiteurs. Le droit de visiter signifie l’admission temporaire de personnes personnellement connues dans l’appartement, sans exiger de frais pour le séjour.

Ne ratez pas : le pour et le contre du déménagement avec Uber !

Le droit de visite ne peut être entravé

Les clauses du bail interdisant au locataire d’avoir des visiteurs à certaines heures du jour ou de la nuit, établissant des limites de temps pour la durée d’une visite ou interdisant les visites pour quelconques raisons sont caduques.

Cela restreint les droits personnels du locataire. Les propriétaires ne peuvent pas utiliser un ce droit d’interdire à une personne d’entrer dans la maison ou l’appartement.

En principe, les locataires sont autorisés à recevoir des visiteurs, aussi souvent et aussi longtemps qu’ils le souhaitent, et surtout, quels qu’ils soient.

De plus, les visiteurs peuvent rester dans l’appartement même en l’absence du locataire.

Lisez aussi : nos bonnes astuces pour déménager une machine à laver en un clin d’œil !

Hébergement oui mais pas pour une durée indéterminée

Même si les droits de visite ne peuvent être restreints, cela ne signifie pas que les gens peuvent rester gratuitement dans un appartement à long terme.

Si le temps de visite dépasse quelques mois, on parlera de sous-location. Cela doit être convenu avec le propriétaire. Voir l’article à cet effet.

Si la soLes locataires sont responsables de leur visiteurs.
S’ils causent des dommages par exemple au bien loué, le locataire principal est la personne responsable de ces dégâts.

Êtes-vous concerné par le petit déménagement ? Cet article vous intéressera !