Caution appartement : le guide complet pour ne plus se faire arnaquer !

Attention ! Après la fièvre du déménagement, beaucoup de locataires oublient de réclamer la restitution de la caution versée pour leur ancien appartement. Une négligence dont pourrait tirer parti un propriétaire indélicat… Movinga, le spécialiste du déménagement sur mesure, vous explique tout ce qu’il est bon de savoir à propos de la caution appartement.

Exigez le meilleur pour votre déménagement - Demandez votre devis GRATUIT dès maintenant !


Sommaire :

1 –Qu’est-ce qu’une caution ?
2 –Pratique légale ?
3 –Le montant de ce dépôt de garantie ?
4 –A quoi faire attention ?
5 –Restitution de la caution


En quoi consiste une caution d’appartement ?

La caution, ou « dépôt de garantie », désigne une somme versée au propriétaire, en plus du loyer, par le nouveau locataire à son entrée dans les lieux. Cette somme constitue une garantie, grâce à laquelle le propriétaire peut être indemnisé si une anomalie est constatée au moment de l’état des lieux de sortie. Si par exemple cet état des lieux démontre une dégradation anormale du logement due à un défaut d’entretien, ou si le locataire a toujours un arriéré de loyer et/ou de charges locatives au moment de quitter l’appartement, le propriétaire peut ponctionner tout ou une partie de la caution pour se dédommager. En l’absence de problème, le propriétaire a l’obligation de vous rembourser intégralement le montant de la caution.

Être cautionnaire signifie également le respect de différents engagements et peut engendrer certains risques. Nous avons fait le point pour vous.

Cette pratique est-elle légale ?

caution loyer | caution location

Oui ! Le principe du dépôt de garantie est bien prévu et autorisé. Il est notamment encadré par la loi du 6 juillet 1989 relative aux rapports locatifs (articles 3 et 22). La législation, bien sûr, pose un certain nombre de conditions, et notamment l’obligation pour le propriétaire de reverser la caution sans traîner des pieds : le délai maximal est d’un mois à compter de la restitution des clés par le locataire si aucun problème n’a été relevé, et de deux mois dans le cas contraire. Toute ponction sur le montant de votre caution, avant son remboursement, doit par ailleurs être justifiée par le propriétaire, avec par exemple le devis d’un artisan ou d’une société de nettoyage pour la remise en état des lieux, une photographie prise pendant l’état des lieux, un constat d’huissier… N’oubliez pas de procéder à un état des lieux en bonne et due forme.

Remboursement de la caution : quel est est le montant maximal ?

Dans le cas d’une « location nue » (appartement vide et sans meuble), le montant maximal de la caution est fixé à un mois de loyer, hors charges locatives. Si la location est meublée, le propriétaire peut alors exiger jusqu’à l’équivalent de deux mois de loyer. Quel que soit le type de location, il est interdit au propriétaire de demander un complément de caution pendant le bail sous prétexte que le loyer est augmenté.

Des difficultés à rassembler la somme nécessaire ? N’hésitez pas à contacter des organismes tels que le Fonds Solidarité Logement (FSL) ou Action Logement, qui peuvent vous proposer des solutions. Nous avons toutes les informations importantes sur les aides au déménagement.

À quoi faire attention ?

Si lorsque l’on parle de caution logement, on pense immédiatement à l’état des lieux de sortie, une étape cruciale n’est pas à négliger et mérite toute votre attention : l’état des lieux d’entrée. En effet, c’est sur ce document que se basera votre propriétaire pour décider si oui ou non vous pourrez récupérer l’intégralité de votre caution. Soyez donc particulièrement attentif à ce qui y sera noté et n’hésitez pas à vérifier que les descriptions y soient bien précises. Par ailleurs, n’oubliez pas de demander une copie signée de votre état des lieux d’entrée, ce qui vous permettra de bien vous assurer que rien n’y a été modifié.

Autre étape indispensable afin de récupérer l’intégralité de votre caution d’appartement : un grand ménage ! Ici, il ne s’agit évidemment pas uniquement de se contenter de passer l’aspirateur dans votre logement, mais de tout faire en sorte afin de le rendre dans le même état que celui que vous aviez trouvé en emménageant. Armez-vous de votre courage et ne lésinez pas sur l’huile de coude. Shampooinez votre moquette ou lustrez votre parquet si nécessaire et rebouchez les trous sur vos murs en utilisant du plâtre ou du mastic.

Enfin, faites attention à l’entretien de votre plomberie et de vos sanitaires. Une douche ou baignoire qui s’écoule mal ou encore un robinet qui fuit sont autant de raisons pour votre propriétaire de ponctionner une partie de votre caution.

Comment contester un prélèvement abusif sur la caution ?

Si jamais le propriétaire refuse de vous restituer votre caution, ou s’il pratique un prélèvement que vous estimez injustifié, exigez tout d’abord le remboursement par une mise en demeure. Celle-ci doit être envoyée sous pli recommandé avec accusé de réception. Sans réponse de sa part, tentez ensuite une procédure à l’amiable auprès de votre commission départementale de conciliation ou d’un conciliateur de justice. Si tout le reste a échoué, enfin, vous pourrez saisir le tribunal d’instance pendant un délai de trois ans.

Réservation rapide en ligne, transparence des tarifs, options à la carte… Le recours à un déménageur expérimenté certifié par Movinga vous libère l’esprit et vous permet d’accorder toute l’attention requise aux formalités administratives de votre changement de domicile. La récupération de votre caution, en particulier, nécessite toute votre vigilance !