Quel animal pour quel type de vie ?

Vous n’avez pas l’envie ou pas la possibilité d’accueillir chez vous un petit chat survolté ou un chien qui vous suivra à la trace toute la journée ? Ne vous privez pas pour autant d’une bienfaisante présence animale ! Les nouveaux animaux de compagnie, ou « NAC », séduisent un nombre croissant de Français. Mais toutes les espèces ne s’adaptent pas à tous les modes de vie. Ci-dessous un point complet avec Movinga.

Les lapins : mignons mais à surveiller étroitement !

lapins

De l’adorable lapin nain au géant papillon français ou au géant blanc du Bouscat, la grande famille des lapins sait s’adapter assez bien au milieu domestique et saura également montrer beaucoup d’affection aux humains qui partagent leur habitat. Les lapins peuvent être une alternative sympathique aux plus classiques chats et chiens, mais sachez qu’ils exigent au moins autant d’attention. Le lapin sera plus à l’aise dans une maison et à la campagne. Ne laissez traîner aucun objet qui pourrait le blesser, et recouvrez notamment tous vos fils électriques.

Cochons d’Inde, rats, hamsters et autres rongeurs

cochon d'inde

Les petits rongeurs sauront trouver leur place sans difficulté chez tous ceux qui habitent en ville et dans un petit appartement. Attention tout de même car ces bestioles particulièrement attachantes impliquent un engagement sur le long terme : si le rat et le hamster ont une durée de vie qui se limite à deux ou trois ans, le cochon d’Inde peut vivre jusqu’à dix ans et le chinchilla peut même pousser jusqu’à deux décennies entières d’existence !

Serpents et reptiles : l’idéal pour un entretien minimal

serpent

Vous ne tenez pas particulièrement à un animal qui vous témoigne de l’affection et vous n’aurez que très peu de temps à lui consacrer ? Les serpents et autres reptiles sont faits pour vous ! Au quotidien, ils n’exigeront qu’un entretien réduit à son strict minimum dès lors que vous pensez à les nourrir. En amont toutefois, il faudra veiller à leur créer un environnement favorable, ce qui implique du temps et de l’argent : après l’achat du vivarium, n’oubliez pas de prendre en compte la facture de chauffage.

Les furets : que vaut le nouveau compagnon à la mode ?

furet nac

Le furet, qui vit de huit à quatorze ans, peut faire un bon animal de compagnie et il est facile de se laisser séduire par sa frimousse inimitable. Mais méfiez-vous ! Le petit animal est une boule de nerf et est fort capable de tout dévaster dans la maison si son énergie n’est pas canalisée. Veillez à lui aménager une grande cage, dont il pourra sortir seulement sous votre étroite supervision. Notez aussi que le furet dégage une odeur assez forte et qui peut rebuter.

Le renard : pourquoi c’est une – très – mauvaise idée

renard animal de compagnie
Le renard fait l’objet de tentatives expérimentales de domestication depuis les années 1950, et continue à attirer un public en quête d’originalité. Il existe aujourd’hui plusieurs fermes d’élevage qui, au fil des croisements réalisés, ont réussi à donner naissance à des renards relativement dociles et mieux adaptés à la vie domestique.
L’instinct de prédation très fortement ancré du renard continue toutefois à en faire un danger au contact de jeunes enfants ou d’autres petits animaux. L’animal, de plus, est réputé pour dégager une odeur particulièrement nauséabonde. Une odeur caractéristique qui va d’ailleurs pousser les chiens à attaquer par instinct. Bref, à envisager uniquement si vous avez un grand terrain et un fort caractère !